Bienvenue sur mon blog

Documentaire passionnant de France culture sur les Guérisseurs

Medecine douce: Un complément au traitement contre le cancer

Les personnes atteintes d’un cancer ont recours à la médecine alternative pour diverses raisons. Certaines cherchent dans la médecine complémentaire un moyen d’atténuer les effets secondaires du traitement classique et d’accroitre leur efficacité. D’autres sont surtout en quête d’un moyen d’améliorer leur bien-être et de mieux supporter la maladie. Dans tous les cas, la médecine douce ne doit jamais se substituer au traitement traditionnel.
Les thérapies énergétiques pour améliorer le bien-être des personnes cancéreuses

Les médecines alternatives ne sont pas des solutions miracles qui guérissent d’elles-mêmes le cancer. Certaines permettent toutefois d’atténuer les effets secondaires des traitements classiques. L’acupuncture, par exemple, évite l’apparition des nausées qui accompagnent généralement les séances de chimiothérapie. Elle est également une alternative intéressante pour soulager les troubles digestifs, tels que la diarrhée, qui peuvent parfois découler d’une séance de chimiothérapie. L’acupuncture contribue, de même, à atténuer la dépression et l’état de fatigue souvent ressentis par les personnes atteintes de cancer.

D’autres thérapies comme le Qi gong et le yoga améliorent le psychisme des personnes atteintes de cancer pour les aider à affronter la maladie avec plus de sérénité et d’optimisme. Ces thérapies dites énergétiques canalisent l’énergie interne de l’individu pour la faire circuler dans tout l’organisme et réinstaurer l’équilibre énergétique interne chamboulé par le cancer. Les séances peuvent donc améliorer le bien-être du malade, ce qui l’aide à mieux affronter sa maladie.
D’autres thérapies pour apaiser le corps et l’esprit

Le massage de bien-être est une autre méthode non conventionnelle utilisée pour favoriser la détente musculaire et nerveuse d’une personne atteinte du cancer. Cela contribue à soulager la douleur mais également le stress ressenti par le malade au cours de son traitement. La sophrologie, elle, utilise la détente physique et mentale pour mieux gérer le stress, le sommeil et les émotions tout au long du traitement. Ces méthodes alternatives ne présentent, en général, pas de risques d’interactions avec les traitements classiques. Toutefois, il est toujours conseillé de demander l’avis de l’oncologue avant de s’y lancer.
Les apports de la phytothérapie dans le traitement contre le cancer

Le cancer est souvent la conséquence d’une défaillance du système immunitaire. Certains végétaux, comme l’astragale, le cumin noir et la spiruline, stimulent ce dernier. D’autres plantes, comme le gui, sont aussi reconnues pour leurs facultés à limiter les récidives après un traitement classique. Certaines, enfin, ont la faculté de soulager les effets secondaires du traitement conventionnel du cancer. L’Aloès est ainsi souvent utilisé pour soulager les troubles digestifs engendrés par les séances de radiothérapie ou de chimiothérapie. Le desmodium est particulièrement utilisé pour détoxifier le foie. Les fleurs de Bach, elles, permettent de calmer les peurs et les angoisses liées à la maladie. Certaines plantes comme le ginkgo biloba, le ginseng rouge et le curcuma ont des propriétés alcanisantes, qui permettent de prévenir l’apparition d’un cancer. Cependant, il ne faut pas les combiner avec le traitement car elles peuvent augmenter la toxicité de ce dernier en chimiothérapie habituel. C’est pourquoi, par mesure de précaution, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un médecin avant de prendre tout supplément à base de plantes en complément du traitement d’un cancer. Cette précaution reste valable, même pour les préparations homéopathiques.

Sommes nous tous magnétiseurs ?

Le magnétisme n’est pas un don du ciel offert à quelques élus mais une aptitude que nous avons tous. Ensuite, interviennent bien entendu le ressenti et une certaine forme de "talent", ainsi que l'investissement personnel et le désir de le développer. De la même façon que tout le monde peut dessiner ou chanter mais que certains ont des aptitudes plus particulières que d'autres.
 
De quelle façon pouvons-nous le développer ou l’entretenir ?
Reliez-vous à la natureSi vous habitez près d'une forêt ou d’un parc ou si avez l'occasion de vous y rendre, profitez des éléments naturels auxquels vous avez accès. Les arbres sont remplis d'énergie, une énergie riche, apaisante et tonifiante à la fois. Posez vos mains contre un tronc, fermez les yeux et gardez le dos droit. Mettez-vous en état méditatif et ressentez le fluide circulant entre l'arbre et vous-même. Si vous ne ressentez rien ou peu de choses dans les premiers temps, ne vous découragez pas. Vous apprendrez vite.
De plus tous les arbres n’ont pas la même énergie. Au bout d’un moment, vous apprendrez à les distinguer.
 
Vous pouvez pratiquer de la même façon avec tous les éléments, les pierres par exemple sont riches d’enseignement.
Ressentez sans toucher
. Placez une main à 50 cm du ventre, de votre « cobaye » et approchez là lentement.
Vous ressentirez une couche d'énergie, une force invisible s'opposant à la votre, exactement comme deux aimants. Cette énergie est plus subtile lorsque votre main est éloignée, et plus forte lorsque vous la rapprochez. Au plus près du corps, le champ magnétique peut soit renvoyer une force d'opposition, soit une force d'attirance.
Quand vous sentez cette résistance, promener votre main sur le corps, toujours a distance et explorez vos ressentis. AU besoin demandez à votre partenaire ce qu’il ressent, lui aussi.
 Vous pouvez également faire le même exercice entre vos deux mains... pour débuter c'est même conseillé, car le champ magnétique s'y ressent d'autant plus facilement. Apprenez à faire le videPratiquer la méditation est essentielle pour apprendre le magnétisme. Lorsque vous êtes en "canal", faisant venir à vous cette énergie extérieure, vos pensées sont des parasites. Plus vous en avez, moins le fluide passe facilement. Les techniques méditatives sont nombreuses, cependant son principe est très simple. Fermez les yeux, mains posées sur les genoux, paumes vers le ciel. Respiration lente et calme, dos droit. Efforcez-vous de vider votre esprit en vous concentrant sur votre respiration et sur l'instant présent. Si une pensée parasite surgit, ne la chassez pas, laissez-là passer sans vous en occuper. Presque sans vous en rendre compte, vous aurez commencé à méditer...
 
Protégez-vous !
En magnétisme tout comme en méditation, se protéger signifie ne pas conserver toutes les énergies que vous recevrez. Certaines sont négatives, surtout si vous faîtes du magnétisme sur autrui. Une petite méditation solitaire est préalable à toute séance de magnétisme que vous donneriez. Respirez lentement, faîtes le vide, puis imaginez vous une aura protectrice autour de votre corps.
Apres chaque séance, lavez vous les mains, les avants bras jusqu’au coude dans de l’eau un peu fraiche, c’est le meilleur dégagement qui soit au quotidien.
 
Entraînez-vous et acceptez de voir d’autres magnétiseurs en tant que patients.
Comme dans toute discipline, seul l’entrainement et l’habitude vous feront progresser. Trouvez vous des partenaires en leurs demandant toujours s’ils sont d’accord, il faut réellement qu’ils soient consentants, ce qui exclut la famille ou  les amis qui accepte et que ca soule….
Dernière chose, il est important de voir d’autres guérisseurs :
C’est en sentant ce qu’ils font et comment ils font que vous apprendrez.
Cela vous donnera l’humilité indispensable à cette pratique.
Cela vous permettra de rencontrer des professionnels qui vous accueillerons comme patient mais aussi comme un des leurs, ce qui vous donnera confiance en vous.
Cela vous permettra d’être enseigné. La tradition orale fait partie de nos habitudes et une immense majorité d’entre nous ne demandent qu’a transmettre.

l'expérience du membre manquant ou les nouvelles découvertes des neurosciences

Je lisais cet été le livre « Embrasser le ciel immense » de Daniel Tammet. Il fait un point sur certaines avancées scientifiques en matière de cerveaux et plus particulièrement dans les Neurosciences. Daniel Tammet est un autiste Asperger considéré comme un des plus grand génie de la planète. A ce titre les plus grands Neuroscientifiques se sont penchés sur son cas.

 Un des passages de son livre qui m’a donné matière à réflexion concerne « la sensation du membre manquant » Un Neurologue V.S. Ramachandran émis l’hypothèse que les membres fantômes  c'est-à-dire la sensation qu’un membre amputé ou déchiré continue de faire parti du corps et être ressentis seraient le résultat d’un enchevêtrement de connections au sein du cortex somato-sensoriel, partie du cerveau ou les neurones s’activent quand on touche la peau. Toute la surface du corps est cartographiée dans notre cerveau, si par exemple nous touchons la main, les neurones correspondant vont répondre. La théorie du Pr Ramachandran fut inspirée de chercheurs qui découvrirent que le cerveau modifiait sa carte sensorielle quand une des régions ne recevait plus de signaux. Par exemple si une main est amputée, la zone correspondante perd toutes ses informations et ce sont les régions cérébrales voisines (le bras, le visage) qui s’octroient alors le travail de réception de signaux.
Pour valider sa théorie de façon expérimentale le professeur banda les yeux d’un de ses patients qui souffrait et avec un coton tige pour stimuler certaines parties de son corps et son patient devait lui dire ou il croyait être touché, quand l’expérimentateur touchait sa joue son patient (cobaye) lui disait ressentir quelque chose au niveau de son pouce fantôme, quand il touchait la lèvre supérieure, la sensation était au niveau de l’index, etc …Par la suite des scanners effectués sur des patients souffrant du syndrome du membre fantôme confirmèrent ces résultats.
                                                                         
   Comment fonctionne le cerveau, pourquoi le fait de comprendre les process qui nous ont amené à être ce que nous sommes ne suffit pas à nous faire changer, tous les coachs et tous les psys se sont posés cette question, pourquoi devoir répéter plusieurs fois les mêmes choses souvent, pourtant, cérébralement  acquises ? Pourquoi seules les expériences nouvelles répétées de nombreuses fois peuvent permettre une transformation durable ? Pourquoi nos stages de développement personnel, gestion de stress ou autre doivent ils être répétés régulièrement pour avoir un certain effet ?
Il est possible qu’un des éléments de réponse soit dans ce type d’expérience. Nous sommes des pulsions électriques  habitant et reliant des neurones, ces pulsions sont générées par nos fonctions motrices et nos stimuli extérieurs une histoire, un passé, une vie sociale et j’en passe. Le cerveau stocke, s’adapte  et compense les informations émises. Il crée des zones de réception, qui devront être reprogrammées, rééduquées. Il est intéressant que des expériences neuronales actuelles crédibilisent les pratiques et la clinique issues de la psychologie moderne, c'est la porte ouverte pour une réconciliation entre analyse et TCC.

Avoir conscience de nos modes de fonctionnements et de leurs raisons d'être est indispensable car une partie de notre cerveau à besoin de se nourrir de cette compréhension pour autoriser le processus de changement. Cela permet la connaissance de ce que nous avons crée et pourquoi nous l'avons crée mais ce qui permet une transformation réelle est ce réapprentissage, cette rééducation du psychisme.



4 conseils pour transformer son stress en vitalité et joie de vivre

Le stress est l'ennemi numéro 1 du bien-être. Quand il prend le dessus, Nous perdons notre motivation et manquons d'énergie. Il crée une base acide, une des sources de la déprime et est dangereux pour la santé. Voici comment le canaliser pour le transformer en énergie positive. Les médecins sont formels : le stress est souvent à l'origine de dysfonctionnements physiques. C'est aussi une cause directe du vieillissement prématuré, une personne stressée se replie sur elle-même et renonce progressivement à profiter de certaines de ses capacités mentales.
1. Respirer profondement plusieurs fois et apprendre à utiliser une respiration profonde comme un reflexe antistress. Parce qu'il est parfaitement impossible d'être à la fois stressé et détendu, la seule façon de se débarrasser du stress c'est d'exiger soi-même de se détendre. Le chemin le plus rapide pour y parvenir consiste à respirer plusieurs fois de suite. Relâchez vos épaules, gardez la bouche fermée et inspirez profondément par le nez. Puis expirez lentement. Répétez le geste deux fois de plus et, à chaque fois, n'ayez crainte de faire du bruit en expirant. Puis prenez une respiration profonde toujours par le nez et restez en apnée le temps de compter jusqu'à 4 puis enfin relâchez par le nez. Effectuez encore ce geste deux fois de suite. 2. Oublier un instant de regarder derrière soi, accepter simplement le mouvement de l'instant présent comme le début du futur. Le moyen le plus sûr de gaspiller votre énergie est de cogiter sur vos actions passées, surtout celles dont le résultat ne vous est pas apparu satisfaisant.
N'y pensez plus car vous n'y changerez rien.
Plus vous accordez de place à ce genre de réflexion, plus vous lui permettez de prendre de l'importance dans votre esprit. En fait plus nombreux seront les neurones dans votre cerveaux sollicités par les regrets, les doutes et l'angoisse et moins nombreux seront les neurones présent dans l'action et le changement. Soucier vous de créer de nouvelles habitudes et non de souffrir des habitudes passées 3. Savoir se ménager, trouver de l'espace pour soi. Nous passons notre temps à courir dans la vie quotidienne, pour aller au bureau, en revenir, chercher les enfants à l'école, faire les courses... Chacun d'entre nous crée ainsi une dose de stress qui, bien souvent, se révèle contagieuse.
Résultat, nous terminons nos journées dans un état lamentable ! Il ne tient qu'à nous de savoir créer un sas de décompression entre le chemin du retour à la maison et le moment où nous introduisons la clé dans la serrure. En effectuant de simples exercices respiratoires, comme par exemple celui expliqué précédemment, nous pouvons mieux prendre conscience du fait que nous regagnons notre domicile. En érigeant une frontière claire entre travail et vie privée, nous refusons l'intrusion du stress à la maison.
Acceptons de nous poser, simplement pour s'écouter. Si un chanteur des rues est là, écoutez le, profitez de vos trajets en train pour lire et vous faire plaisir, des que vous le pouvez regardez le ciel, écoutez les oiseaux.
A l'echelle du temps la trépidation de la vie moderne est extremement récente, l'humanité ne peut pas changer un rythme de vie plusieurs fois millenaire en quelques années, c'est biologiquement impossible. 4. Se créer de nouvelles habitudes Les bonnes comme les mauvaises habitudes se prennent par l'accumulation de choix opérés au quotidien. Chacun de ces choix est enregistré dans l'inconscient. Quand on finit par s'apercevoir d'une mauvaise habitude, elle a déjà pris place de façon durable dans le système neuronal. Pour changer ses habitudes, il faut commencer par les identifier. Puis, il faut modifier les comportements et les choix quotidiens qui ont provoqué ces habitudes en les remplaçant par d'autres qui seront bien entendu positifs. Cela n'est pas compliqué, c'est une simple question de motivation. Si vous croyez en manquer, demandez-vous au nom de quoi le stress pourrait devenir la valeur cardinale de votre personnalité. Un de mes trucs : Quand j'apprends une tuile, la question que je me pose : Est ce que cela vaut le coup de me pourrir la journée pour ca ? La réponse est toujours : NON

Définition du harcelement au travail

​C'est l'obligation de "bonne foi " prévue à l'article L1222-1 (ancien article120-4 ) du code du travail et à l'article 1134 al 2 du code civil qui fonde la prohibition du harcèlement moral au travail.


l'Article L1152-1 (ancien article L122-49) définit le harcèlement moral et sert de base aux poursuites civiles ou pénales :

"- Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel."

Sont donc constitutifs du harcèlement moral :

• - "des faits répétés" : un seul acte ne caractérisera donc pas le harlècement . il n'est pas certain que le juge retiendra des abstentions ou des omissions coupables sachant que le droit pénal est d'application stricte. (par exemple ne pas vous convoquer aux réunions de travail qui sont nécessaires à vos activités)

• - "susceptibles de porter atteinte" : peu importe que le harceleur soit parvenu ou pas à ses fins , son simple comportement suffit à caractériser l'infraction.

• - il n'est pas nécessaire que l'auteur des faits soit votre hiérarchique , ce peut être un collègue ou votre subalterne

http://prudhommesisere.free.fr/prudhommes/harcelement/harcelementmoral2.htm



Nouveautés

Rejoignez-nous tous les premiers mardis du mois pour échanger autour de l'Association Française des thérapies énergétiques.

Emission sur la WebTV:
Le Grand Changement.
https://www.youtube.com/watch?v=67Ozw_jAOzg&t=2383s

Masterclass en énergétique
Masterclass

Bienvenu sur mon blog

Bienvenu sur mon blog. Celui-ci a pour but de vous faire partager mon actualité et des informations sur ma pratique.

Je suis psychopraticien (anciennement psychothérapeute) et énergéticien (magnétiseur). Je travaille depuis 30 ans avec des guérisseurs, des spécialistes des énergies, de la géobiologie et du Feng Shui.

J'ai mis au point une méthode synergique sur le corps physique, les différents corps subtils, les chakras et la mémoire cellulaire qui permet une harmonisation des flux vitaux et induit une relaxation psychique.

Je forme des guérisseurs depuis près de 10 ans. Il est, de plus, diplômé de psychothérapie en Psychosynthèse et membre de la FF2P et titulaire du Certificat Européen de psychothérapie (C.E.P.)

Clémence Amiel, auteur de « Communiquer avec l’invisible » aux éditions Philippe Lebaud, me consacre un chapitre.

Je suis l'auteur de " Guérisseur Aujourd'hui" aux éditions des 3 monts

Guerisseur Aujourd'hui édité aux éditions des 3 monts